Le plein d’énergie

L’idée de cette conférence gesticulée : rendre audible un discours catastrophiste et pourtant optimiste. Il n’y a qu’en regardant la réalité en face que l’on peut sereinement se poser la question du « Que faire ? »

Je découvre en chemin que je ne suis plus seul à porter ces analyses : de grandes institutions mondiales reconnaissent maintenant elles-mêmes ce qui n’est plus évitable, des scientifiques se dévoilent, des mouvements s’organisent autour du paradigme d’une société post-pétrole.

« Le plein d’énergie », c’est aussi une critique des postures militantes en contrepoint des scénarios d’effondrement que je présente. Il est temps d’ouvrir les yeux sur ce que nous vivons déjà. D’affronter le réel, avec calme et détermination, les yeux grand ouverts sur les difficultés et les possibilités qu’ouvre notre époque.

Une conférence gesticulée sur ce nouveau paradigme de l’écologie politique : la collapsologie. L’étude de l’effondrement de notre civilisation. Et c’est une bonne nouvelle. Il faut la voir pour le croire.

De l'éducation populaire en période obscure