Réseau

Si ce blog présente mon travail personnel et mes axes propres d’interventions, je travaille rarement seul. Voici les structures et personnes avec lesquelles j’ai l’habitude de travailler :

  • Le Contrepied : structure héritière de la SCOP Le Pavé dont je suis fondateur et encore vacataire de temps à autre. J’ai rédigé les livrets des DVD pédagogiques « Porteurs de paroles » et « Animer un atelier de désintoxication de la langue de bois« . J’ai aussi récemment formé cette équipe de travail à la socianalyse.
  • le Kerfad : antenne bretonne du réseau des CREFAD avec lequel je mène une recherche-action dans le cadre du DHEPS porté par ce réseau et structure colocataire du Contrepied, situé dans le village où j’habite, je partage avec cette association un goût immodéré pour l’entraînement mental, méthode défendue dans le manifeste de 1945 de Peuple et Culture. Je partage aussi avec cette structure la critique de l’outillage comme cheval de Troie du management dans l’éducation populaire.
  • La Volte : collectif belge de chercheurs-acteurs en éducation permanente,  dont je suis membre fondateur, formé à la socianalyse en janvier 2017. Ce collectif propose des formations de conférenciers gesticulants, des formations à l’entraînement mental, à la criée publique… Et ce ne sont que ses débuts !
  • Matières Prises : co-fondateur avec Jérôme Guillet de l’association « Locaux Motivés » (c’était l’époque des jeux de mots…) qui deviendra ensuite Matières Prises, je partage depuis bientôt 15 ans avec cette structure une recherche de formes d’intervention qui puissent réellement s’adresser aux publics non-captifs.
  • Socianalyse.net : c’est le site de Patrice Ville et Christiane Gilon, co-fondateur de la socianalyse, et seuls socianalystes en activité (avec moi maintenant !) auprès de qui je me suis formé et avec qui j’encadre une formation à la socianalyse en mars 2017 à Saint Germain sur Ille.

De l'éducation populaire en période obscure