Analyser ses pratiques

Il manque le plus souvent les espace-temps collectifs, la rigueur dans l’analyse et la présence d’un tiers facilitateur pour travailler les contradictions et les blocages créés par l’activité du groupe.

Il est difficile d’avoir conscience de ses propres compétences quand on a de la bouteille et qu’on fonctionne à l’intuition, ou au feeling. Il est encore plus difficile pour une nouvelle personne dans l’équipe de demander la transmission de compétences dont on ignore l’existence.

Parfois encore, c’est le sens du métier qui s’émousse sous les coups d’une nouvelle organisation du travail ou de nouveaux indicateurs d’évaluation. Quand tout est urgent, il est difficile de distinguer ce qui est important.

Nous proposons des temps d’analyses de pratiques pour déplier collectivement une ou plusieurs situations-problèmes. Ce dépliage est une situation d’apprentissage pour le collectif : séparer les faits des opinions, prendre en compte les ressentis, repérer les contradictions, situer les points de vue, établir des rapports de causalité, ne pas opposer l’urgent à l’important…

Au fil des situations traitées, le dispositif utilisé, issu de l’entraînement mental, est intégré par l’équipe qui le manipule, et la posture professionnelle, le sens du métier, apparaît.

Le dispositif que nous utilisons ne vise pas à définir la bonne attitude mais à travailler ce qui permet à une équipe de ne pas perdre le fil de son éthique professionnelle et de son désir politique.

De l'éducation populaire en période obscure