Traverser une crise

C’est parfois l’accueil de nouveaux venus dans l’équipe ou bien le départ de fondateurs qui obligent à renommer l’étoffe dans laquelle s’est construite ce collectif.  C’est parfois la survenue d’un événement critique, harcèlement au travail, burn-out, démission ou licenciement violent qui provoque la crise.

L’équipe dysfonctionne et n’est plus capable de traiter en interne ce qui l’encombre. Le dispositif d’intervention socianalytique, c’est d’abord une assemblée de quelques journées des parties prenantes des difficultés à résoudre.

Les socianalystes vont alors enquêter sur les raisons de leur présence, et à partir de cette enquête publique, révéler les socio-logiques sous-jacentes du fonctionnement du groupe, les jeux d’acteurs bloquant la situation.

A partir des apports de l’analyse collective de cette enquête, le groupe inventera les ajustements nécessaires au sein de son organisation pour retrouver du mouvement entre les différentes forces sociales qui composent ce groupe.

Ce dispositif socianalytique, généralement construit sur une durée de trois à cinq jours, ne nécessite pour le commanditaire, que le respect de ces trois consignes :

  • définir toutes les parties prenantes de la difficulté à résoudre
  • inviter ces parties prenantes en organisant la logistique de cette assemblée
  • accepter que chacun puisse parler en son nom et non au titre de sa fonction dans le groupe

Le coût de l’intervention et les modalités de paiement peuvent être décidé collectivement pendant l’intervention. J’interviens à minima en binôme dans ce type de dispositif, l’équipe d’intervention étant constituée en fonction de la commande.

De l'éducation populaire en période obscure