Périodes obscures

Nous avons tous vécu, à titre personnel ou avec les groupes auxquels nous appartenons, des périodes de doutes et de changement, des moments où on ne sait plus bien où on va. On les voit parfois venir de loin pourtant mais elles n’en perturbent pas moins nos repères. On les rêve comme des transitions douces et contrôlées.

Mais une fois dedans, on a plutôt l’impression que ça se fait sans transition. Ces périodes obscures brouillent l’éthique et l’horizon. Elles sont pourtant nécessaires pour que puissent éclore de nouvelles formes à nos aventures personnelles et collectives. C’est ce qu’on observe avec tendresse une fois le virage pris.

Et si on ne subissait pas ces périodes de crises ? Si on avait des repères pour qu’elles puissent donner le meilleur d’elles-même ?  Je trouve la question intéressante car notre époque est clairement marquée par l’obscurité: notre avenir est incertain, à l’échelle de nos vies comme à celle de l’humanité.

L’obscurité ou la clarté d’une époque ne vient pas du sentiment de joie ou de tristesse que l’on peut ressentir en la vivant. Il s’agit plutôt de ressentir l’existence de possibilités concrètes de dépassement des problèmes menaçant la vie du groupe concerné, d’une famille ou d’une équipe de travail à l’humanité toute entière.

Et si aujourd’hui, de nombreux défis « sont relativement clairs, la possibilité d’agir, quant à elle, l’est beaucoup moins ! » (De l’engagement dans une époque obscure, p.12)

Comment définir les particularités de ces périodes obscures ? N’est-ce pas un angle mort de la théorie du changement que de devoir affronter une obscurité, même nécessaire et temporaire, entre deux périodes plus claires ? Il n’y pas de lumière sans ombres…

RESSOURCES :

Voici la liste des fiches de lecture que je compte produire au fil de ma recherche et qui devraient apparaître au fil de l’année dans cette rubrique :

  • La convivialité de Illitch
  • Rêver l’obscur, femmes, magie et politique de Starhawk
  • Comment tout peut s’effondrer, petit manuel de collapsologie de Servigne et Stevens
  • De l’engagement dans une époque obscure, de Benasayag et Del Rey
  • Micro-politiques des groupes de Vercauteren
  • L’art du bonheur en ces temps incertains du Dalaï-Lama

De l'éducation populaire en période obscure