Les outils de l’analyse institutionnelle

Prochains stages :

Du lundi 20 au vendredi 24 juillet 2020. Programme ici. Devis sur demande
ou du lundi 9 au vendredi 13 novembre 2020. Programme ici. Devis sur demande.
À Saint Germain sur Ille (à 20 km au nord de Rennes)
Inscriptions : écrire à anthonybrault@gmail.com

Présentation :

Pour l’analyse institutionnelle, une institution est une forme sociale animée de forces sociales ; donc un groupe d’amis, un habitat groupé, un réseau informel, une famille sont aussi des institutions. Cette forme sociale est la résultante du mouvement des forces qui la composent dès sa création. Ces forces, ce sont les opportunités, les menaces, les innovations, les traditions, les personnes, les clans, les normes, les lois…
Au fil du temps, les forces sociales vont évoluer et vont agir sur la forme sociale.

Mener une analyse institutionnelle, c’est dévoiler ce jeu entre forces sociales et forme sociale. C’est pour cette raison qu’une institution est vue comme une forme en mouvement et non comme un établissement. Une institution entre en crise lorsque les forces qui la composent se cristallisent, figeant aussi ses formes sociales.

La socianalyse (et non la socio-analyse, qui vient de la sociologie) est la pratique d’intervention ayant engendrée l’analyse institutionnelle. Pratiquer l’analyse institutionnelle, c’est mettre à jour les dynamiques de fonctionnement d’une institution.Fondée dans les années 1970 par René Lourau et Georges Lapassade, l’analyse institutionnelle permet d’adapter les formes d’une organisation aux forces qui la composent. Ce travail d’enquête et de recherche, menée par l’assemblée des personnes concernées, produit une transformation concrète de cette organisation. Elle se situe dans le courant scientifique de la recherche-action : la recherche au service de l’action, dans une perspective démocratique, avec les acteurs sociaux concernés.

De l'éducation populaire en période obscure